Agriculture : François Hollande prêt à «bouger» au sujet des sanctions contre la Russie

François Hollande ce jeudi 11 février 2016 face aux journalistes de France 2, David Pujadas, et de TF1, Gilles Bouleau Source: AFP
François Hollande ce jeudi 11 février 2016 face aux journalistes de France 2, David Pujadas, et de TF1, Gilles Bouleau

Le président de la République François Hollande a annoncé un changement de situation au niveau européen au sujet des sanctions votées par Bruxelles à l'encontre de la Russie, ce jeudi 11 février 2016.

Pourrait-il s'agir de l'annonce d'une fin des sanctions contre la Russie ? Le chef de l'Etat qui répondait aux questions de deux journalistes en direct à la télévision n'a en rien annoncé pareil mesure. «Le 15 février, ça va bouger», a-t-il néanmoins déclaré, précisant avoir rencontré la chancelière allemande Angela Merkel pour évoquer ce thème et que des discussions «très difficiles» avaient eu lieu à Bruxelles.

François Hollande répondait à une question du journaliste de France 2, David Pujadas, au sujet de sa difficulté à résoudre la crise que traversent les agriculteurs qui se diraient écrasés par les taxes trop nombreuses. «Le cours du porc s'est effondré» a-t-il indiqué pour expliquer cette crise, citant aussi la crise du lait et l'embargo russe qui touche notamment les producteurs français de fruits et légumes.

Lire aussi : Remaniement ministériel : 38 ministres et quatre nouvelles têtes

Le gouvernement prépare le terrain

Une première réponse a été apportée par le chef de l'Etat en annonçant une baisse des cotisations sociales pour les agriculteurs. Le Gouvernement semble être prêt à accepter la fin des sanctions votées par l'Union européenne à la suite du référendum de rattachement de la Crimée à la Russie en mars 2014 et des troubles intervenus à l'est de l'Ukraine.

Après l'annonce sur une levée de ces sanctions «d'ici l'été prochain» par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron le 24 janvier dernier, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll s'est également déclaré favorable le 31 janvier à une telle mesure qui pénalise «en priorité la filière porcine».

Lire aussi : La France veut lever les sanctions contre la Russie d'ici «l'été prochain», selon Emmanuel Macron

Le Premier ministre Manuel Valls doit rencontrer son homologue russe Dmitri Medvedev pour évoquer avec lui «la levée progressive de l'embargo sur la viande porcine».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales