Jérôme Cahuzac jugé pour fraude fiscale trois ans après son mensonge public sur ses comptes suisses

- Avec AFP

Arrivée de Jérôme Cahuzac au palais de justice© AFP Source: AFP
Arrivée de Jérôme Cahuzac au palais de justice

Le procès de l'ancien ministre du Budget s'ouvre ce lundi. Il est jugé pour fraude fiscale, blanchiment et pour avoir «minoré» sa déclaration de patrimoine en entrant au gouvernement en 2012. Son mensonge devant l'Assemblée avait créé un séisme.

Alors qu'il devait incarner la République exemplaire voulu par François Hollande il a menti sur la présence de comptes personnels à l'étranger. Après son mensonge public il a été forcé à démissionner. Il a part la suite quitté la politique. C'est un homme «brisé», un «prince déchu» , selon les commentaires, qui s'est présenté à la barre.

A ses côtés, son ex-épouse Patricia Ménard et leurs conseillers: le banquier suisse François Reyl et l'ex-avocat Philippe Houman. Ils risquent une peine allant jusqu'à sept ans de prison et un million d'euros d'amende. La discrète banque genevoise Reyl comparaît aussi, comme personne morale.

Une inconnue pèse toutefois sur ce procès: la défense a déposé des «questions prioritaires de constitutionnalité», contestant le cumul de sanctions pénales et fiscales. Si le tribunal les accepte, le procès sera reporté de plusieurs mois, comme c'est arrivé récemment au marchand d'art Guy Wildenstein, également jugé pour fraude fiscale et blanchiment.

L'affaire Cahuzac avait conduit à la création d'un parquet national financier et l'adoption d'une loi sur la transparence de la vie publique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales