Éboulement sur le futur site d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure: un mort et un blessé

Le site du laboratoire souterrain destiné aux déchets nucléaires de Bure (Capture d'écran Twitter)
Le site du laboratoire souterrain destiné aux déchets nucléaires de Bure (Capture d'écran Twitter)

Une personne est morte et une autre est gravement blessée mardi dans un éboulement sur le site du laboratoire souterrain de l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) à Bure, ont indiqué les pompiers à l'AFP.

Les deux victimes se trouvent sous terre, a-t-on ajouté de même source. Le site où aucun déchet radioactif n'est encore entreposé, doit accueillir dans le cadre du projet Cigéo les déchets les plus radioactifs (3% du total des déchets nucléaires) à 500 mètres sous terre, ainsi que ceux ayant la durée de vie la plus longue.

C'est la deuxième fois qu'un accident mortel se produit sur ce site, fortement contesté par les associations antinucléaires, où doivent être enfouis à terme des déchets hautement radioactifs aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne. En 2002, un ouvrier avait été écrasé par un tube d'aération dans le puits d'accès principal, à plus de 200 mètres de profondeur, provoquant l'arrêt du chantier pour cinq mois. En décembre 2001, un ouvrier avait été blessé après une chute de 11 mètres dans le même puits.

A l'extérieur, un poste de commandement a été mis en place sur le site de l'Andra. Le service sauvetage-déblaiement est en cours d'intervention.

Ce projet n'a pas encore être validé par le Parlement. Le calendrier du projet prévoit un décret d'autorisation en 2018 et une mise en service industrielle en 2025. La construction des installations de stockage pourrait débuter vers 2020.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales