Bernard Cazeneuve : «Plusieurs attentats déjoués en France ces dernières semaines»

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve Source: Reuters
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a de nouveau alerté sur les risques d'attaques terroristes en France lors de son passage à l'émission C Politique sur France 5, le 24 janvier.

«Plusieurs attentats importants ont été déjoués en France ces dernières semaines», a reconnu le ministre français de l'Intérieur. Donnant un peu plus d'informations sur la nature de ces attaques, Bernard Cazeneuve a précisé qu'il s'agissait notamment «d'une tuerie dans des rues» et d'une attaque «contre un lieu de concerts».

Depuis les attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre dernier et leur 130 morts, notamment dans la salle de concert du Bataclan, les lieux de concert sont devenues des cibles privilégiées pour les djihadistes.

Pousser l'Union européenne à s'organiser d'avantage

Le ministre de l'Intérieur tente actuellement de pousser l'Union européenne à s'organiser d'avantage contre la menace terroriste, notamment en renforçant les contrôles aux frontières et aussi par une meilleure coopération entre les différents services de renseignement des pays membres. C'est dans cette optique qu'il doit se rendre à un conseil Justice Affaires intérieures (JAI) à Amsterdam le 25 janvier, rapporte ladepeche.fr.

Ce n'est pas la première fois que Bernard Cazeneuve rapporte que des attentats djihadistes ont été déjoués en France. Le 5 janvier dernier, il avait déclaré avoir déjà «démantelé 18 filières de recrutement» et procédé à «l'arrestation de 11 groupes qui s'apprêtaient à faire des attentats. Et depuis le printemps, ce sont six attentats qui ont été déjoués», a encore précisé le ministre.  

Lire aussi : L'assaillant du commissariat parisien n'a pas de lien avec un réseau islamiste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales