Vidéo d'exécutions sommaires de prisonniers arméniens : l'Azerbaïdjan ouvre une enquête

Un sapeur militaire azerbaïdjanais enlève des mines dans la campagne à l'extérieur de la ville de Hadrut, le 28 novembre 2020.© Stringer Source: AFP
Dans une vidéo choquante diffusée sur Twitter, des soldats azéris exécutent sommairement des prisonniers de guerre arméniens (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministère français des Affaires étrangères a qualifié de «choquantes» les exécutions sommaires de prisonniers de guerre arméniens par l'armée azérie dévoilées par une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. L'Azerbaïdjan a ouvert une enquête.

Le ministère français des Affaires étrangères a dénoncé le 3 octobre les «exécutions sommaires de prisonniers arméniens par l’armée azerbaïdjanaise [qui] sont profondément choquantes». Dans son bref communiqué, le Quai d'Orsay a également demandé «la libération de l’ensemble des prisonniers arméniens encore détenus».

De son côté, le bureau du procureur d'Azerbaïdjan avait annoncé la veille l'ouverture d'une enquête «approfondie» sur les images d'exécutions, promettant des mesures contre les éventuels coupables.

Ces communiqués ont été publiés en réponse à une vidéo diffusée sur Twitter par le Comité national arménien d'Amérique œuvrant pour la vérité («The Armenian National Committee of America works for truth», ANCA) le 2 octobre 2022. Sur les images, on peut voir des soldats portant l'uniforme azéri ouvrir longuement le feu sur un groupe de personnes désarmées, qui seraient, selon la description faite par l'ANCA, des prisonniers de guerres arméniens. L'ANCA dénonce «l'échec de la politique du département d'Etat [étasunien]» qui aurait ainsi abandonné, selon le comité, «les Arméniens à un destin génocidaire».

Les affrontements entre Bakou et Erevan ont repris en septembre dernier, nécessitant l'intervention de la Russie pour imposer un cessez-le-feu. Les deux pays se sont mutuellement renvoyés la responsabilité des combats à leurs frontières respectives.

A la tribune de l'ONU, l'Arménie avait dénoncé les «atrocités innommables» commises selon elle par l'Azerbaïdjan dans le conflit qui les oppose, évoquant notamment des tortures, des mutilations et des traitements dégradants. «Il y a des preuves de cas de torture, de mutilations de soldats capturés ou déjà morts, d'assassinats extrajudiciaires et de mauvais traitements de prisonniers de guerre, ainsi que de traitements dégradants de corps», avait affirmé le Premier ministre arménien Nikol Pachinian.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix