La CEDH rejette le recours de Dieudonné et confirme sa condamnation

Dieudonné lors d'une conférence de presse en 2014© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Dieudonné lors d'une conférence de presse en 2014

Dieudonné avait fait appel à la plus haute juridiction administrative pour faire casser une condamnation s'élevant à 10 000 euros d'amende suite au fait d’avoir fait monter le révisionniste Robert Faurisson sur scène lors d’un spectacle.

Dieudonné avait été condamné pour «injure publique envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée», après avoir fait monter sur la scène du Zénith de Paris en décembre 2008 le révisionniste Robert Faurisson. Jacky Sigaux, partenaire de Dieudonné vêtu d’un pyjama rayé orné d’une étoile jaune rappelant la tenue des détenus des camps de concentration, avait alors remis à l’historien controversé le «prix de l’infréquentabilité».

Lire aussi : 6 mois de prison ferme requis contre Dieudonné pour un spectacle donné en Belgique en 2012

Dans un communiqué, la CEDH a jugé qu'«au cours du passage litigieux, la soirée avait perdu son caractère de spectacle de divertissement pour devenir un meeting qui, sous couvert de représentation humoristique, valorisait le négationnisme par le biais de la place centrale donnée à l’intervention de Robert Faurisson et dans la mise en position avilissante des victimes juives des déportations face à celui qui nie leur extermination».

Pour la Cour, Dieudonné M’Bala M’Bala, qui fait appel à l’article 10 de la Convention des droits de l’homme censé garantir la liberté d’expression pour demander la casse de son jugement, «travestit sous l’apparence d’une production artistique (…) une démonstration de haine et d’antisémitisme ainsi que d’une remise en cause de l’holocauste». Ainsi, la CEDH considère que l’humoriste «tente de détourner l’article 10» et que si cela était admis, cela «contribuerait à la destruction des droits et libertés garantis par la Convention».

Lire aussi : Dieudonné en appelle à la «liberté d’expression» dans sa procédure à la Cour des droits de l'Homme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales