«La destitution de Rajoy prouve que l'Espagne n'est pas une dictature»

«La destitution de Rajoy prouve que l'Espagne n'est pas une dictature» Source: RT

RT France a interrogé Nicolas Klein, spécialiste de l'Espagne, pour commenter la destitution de Mariano Rajoy et évoquer les perspectives politiques qui pourraient accompagner la nomination de Pedro Sanchez à la tête du gouvernement.

Pour réagir à la destitution de Mariano Rajoy par le Parlement espagnol et à la nomination de Pedro Sanchez comme chef du gouvernement, RT France a reçu Nicolas Klein, agrégé d'espagnol et spécialiste de l'Espagne.

Selon lui, la chute de Mariano Rajoy prouve, «contrairement à ce qu'on a pu entendre de la part de responsables politiques et notamment séparatistes catalans, que l'Espagne n'est pas une dictature, que le gouvernement peut être renversé à tout moment et que le président du gouvernement ne jouit pas d'une situation d'immunité, loin s'en faut».

Interrogé sur Pedro Sanchez, le nouveau chef du gouvernement, Nicolas Klein a affirmé qu'il s'agissait pour lui d'une revanche personnelle. Pedro Sanchez voulait «devenir chef du gouvernement coûte que coûte», selon ce spécialiste. Pour Nicolas Klein, cette nomination n'annonce pas pour autant un changement : «Il risque de pratiquer une politique sociale et économique qui sera peu ou prou la même en dépit des effets de manche et d'annonce.» En revanche, sa politique pourrait être différente sur la question territoriale. 

Lire aussi : Espagne : destitué par le Parlement, Mariano Rajoy est remplacé par Pedro Sanchez

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter