La Russie et la Chine signent un accord de 30 ans sur des livraisons de gaz via un nouveau pipeline

Les drapeaux chinois et russe sur le terrain d'entraînement de Tsugol, en Russie© Mladen ANTONOV Source: AFP
Les drapeaux chinois et russe sur le terrain d'entraînement de Tsougol, en Russie, le 13 septembre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Gazprom va vendre 10 milliards de m3 de gaz supplémentaires à la Chine chaque année via un nouveau gazoduc qui devrait entrer en fonction d'ici 2 à 3 ans. Ce nouveau contrat sera réglé en euros.

La Russie a conclu un contrat de fourniture de gaz à la Chine pour une durée de 30 ans, renforçant ainsi l'alliance énergétique avec Pékin. Ces livraisons de gaz seront réglées en euro et seront réalisées grâce à un nouveau gazoduc.

Gazprom – l'entreprise qui détient le monopole des exportations de gaz russe par gazoduc – a accepté d'augmenter significativement ses fournitures de gaz à la China National Petroleum Corporation (CNPC), la grande entreprise publique chinoise du secteur de l'énergie, comme l'ont indiqué un responsable de cette dernière et la société basée à Saint-Pétersbourg.

Une augmentation des exportations de gaz de 10 milliards de mètres cubes par an

Le nouveau gazoduc reliera l'Extrême-Orient russe au nord-est de la Chine et devrait entrer en fonction dans deux à trois ans, selon une source pékinoise citée par Reuters. Il devrait permettre la livraison à la Chine de 10 milliards de mètres cubes de gaz en provenance de l'île de Sakhaline. Toujours selon cette source, l'accord serait réglé en euros, en accord avec le souhait des deux pays d'utiliser moins fréquemment le dollar pour leurs échanges commerciaux.

Moscou livre déjà du gaz à Pékin sous forme de GNL (gaz naturel liquéfié) et via le gazoduc Power of Siberia, long de 4000 km et entré en fonction en 2019. En 2021, la Russie a exporté 16,5 milliards de mètres cubes de gaz vers la Chine, une exportation qui devrait plus que doubler d'ici 2025 pour atteindre 38 milliards de mètres cubes livrés par gazoduc. 

«La pénurie de charbon en Chine l'année dernière a permis de rappeler que le gaz naturel a une valeur particulière, c'est pourquoi CNPC a décidé de conclure un nouvel accord sur le gazoduc», a déclaré la même source citée par Reuters.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix