Publicité en ligne : Google condamné à une amende de 220 millions d'euros en France

- Avec AFP

Publicité en ligne : Google condamné à une amende de 220 millions d'euros en France© Alain JOCARD Source: AFP
Un homme prenant le logo Google en photo lors du salon des start-ups et de l'innovation Vivatech en 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Google a été condamné à une amende de 220 millions d'euros pour avoir favorisé ses propres services en matière de publicité en ligne. C'est la première sanction qui s'intéresse aux mécanismes algorithmiques de ce modèle publicitaire.

L'Autorité française de la concurrence a infligé 220 millions d'euros d'amende à Google pour avoir favorisé ses propres services dans le secteur de la publicité en ligne, a-t-elle annoncé le 7 juin dans un communiqué.

Google «n'a pas contesté les faits» et l'amende a été décidée dans le cadre d'une procédure de transaction avec le géant américain, a indiqué l'Autorité de la concurrence qui avait initialement été saisie par trois groupes de presse : News Corp, Rossel et le groupe Figaro.

Ce dernier s'était ensuite retiré de la procédure.

«L'Autorité a constaté que Google a accordé un traitement préférentiel à ses technologies propriétaires proposées sous la marque Google Ad Manager», a indiqué l'Autorité.

«Les pratiques en cause sont particulièrement graves car elles ont pénalisé les concurrents de Google sur le marché des SSP [plateformes sur lesquelles les éditeurs mettent en vente leurs espaces publicitaires] et les éditeurs de sites et d'applications mobiles», dont notamment les éditeurs de presse.

Au-delà de la sanction financière, Google a proposé des engagements visant à résoudre les problèmes mis en évidence par l'enquête de l'Autorité.

C'est une décision historique

«C'est une décision historique» car «c'est la première décision au monde se penchant sur les processus algorithmiques complexes d'enchères par lesquels fonctionne la publicité en ligne "display"», qui vient s'afficher sur les écrans des internautes, a souligné la présidente de l'Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva, lors d'une conférence de presse.

Alphabet, la maison mère de Google, a réalisé 55,31 milliards de dollars de chiffre d'affaires au premier trimestre 2021, majoritairement grâce à la publicité en ligne. L'entreprise fait face à des poursuites des autorités de plusieurs pays sur le front du droit de la concurrence.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»