La Chine détrône les Etats-Unis de leur place de premier partenaire commercial de l'Union européenne

La Chine détrône les Etats-Unis de leur place de premier partenaire commercial de l'Union européenne© Toby MELVILLE Source: Reuters
Le CSCL Globe – qui était alors le plus grand porte-conteneurs du monde – lors de son arrivée dans le port de Felixstown, en Angleterre, le 7 janvier 2015 (image d'illustration)

Conséquence de l'épidémie de Covid-19 – dont l'économie chinoise est sortie en meilleure santé que ses concurrents – la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne, et ce au détriment des Etats-Unis.

C'est une première : la Chine décroche la médaille d'or des partenaires commerciaux de l'Union européenne. Dans un communiqué du 13 novembre, Eurostat (l'office statistique de l'UE) indique que les échanges commerciaux entre les Vingt-sept et la Chine ont atteint 425,5 milliards d'euros durant les 9 premiers mois de 2020, contre 412,5 milliards d'euros entre l'UE et les Etats-Unis. Ils étaient respectivement de 413,4 milliards et 461 milliards d'euros sur la même période en 2019.

Une variation due à une augmentation des importations chinoises (+4,5%) tandis que les exportations de l'UE vers la deuxième puissance économique mondiale sont restées inchangées (144,8 milliards d'euros). Le déficit de la balance commerciale de l'UE avec la Chine ne cesse donc de se creuser : il s'établit à 135,9 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de 2020, contre 123,9 milliards sur la même période de 2019 – un déficit bien moindre que celui des Etats-Unis avec la Chine (295,8 milliards de dollars en 2019, soit environ 243 milliards d'euros). La balance commerciale de l'UE avec les Etats-Unis reste quant à elle excédentaire de 106,1 milliards d'euros (soit 9 milliards d'euros de moins de moins que sur la même période de 2019).

L'Union européenne était déjà le premier partenaire commercial de la Chine depuis 2004 – elle avait alors dépassé le Japon – mais c'est la première fois que la réciproque est également vraie, comme le relève l'Insee dans sa note de conjoncture du 2 décembre.

La Chine devrait être l’une des seules grandes économies à ne pas connaître de récession sur l’ensemble de l’année 2020, d’autant qu’elle est en outre parvenue à éviter une deuxième vague épidémique, comme le relève également l'Insee. La croissance devrait y être de 1,9% en 2020 (selon le FMI), alors que l'économie de l'UE devrait se contracter de 8,3% (selon la Commission) et celle des Etats-Unis de 3,7%.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»