Medvedev accuse l’Occident d’utiliser les sanctions comme outil de concurrence déloyale

Medvedev accuse l’Occident d’utiliser les sanctions comme outil de concurrence déloyale Source: Sputnik
Le Premier ministre russe au sommet de l'Asean à Manille

Pour le Premier ministre russe, les Etats-Unis et leurs partenaires utiliseraient les sanctions économiques afin d'éliminer la concurrence. Des pratiques qui, selon lui, violeraient les règles du commerce international.

«Alors que le protectionnisme est de plus en plus courant, les sanctions économiques deviennent un instrument de concurrence», a déclaré le chef du gouvernement russe Dmitri Medvedev le 13 novembre, qui intervenait lors du sommet de l'Association des pays de l’Asie du Sud-Est (Asean) à Manille.

Dmitri Medvedev a ajouté que les réglementations actuelles du commerce mondial n’étaient pas, selon lui, en accord avec la réalité. «Malgré le développement intense du commerce électronique, des technologies digitales, le règlement international du commerce mondial est figé dans des cadres anciens, dans un paradigme d’il y a 40 ans, et les marchés des matières premières restent instables», a noté le Premier ministre.

En août 2017, le président américain Donald Trump a signé un nouvel ensemble de sanctions contre la Russie, mais aussi contre l’Iran et la Corée du Nord, tout en notant que cette mesure était «foncièrement mauvaise» et accusant le Congrès de faire pression sur lui pour obtenir la signature du document. Dmitri Medvedev avait alors critiqué cette décision, la qualifiant de «véritable déclaration de guerre économique», ajoutant qu’elle aurait des conséquences sur les relations russo-américaines pour longtemps.

En Europe, de nombreuses voix s'étaient élevées contre ces nouvelles sanctions, dont celles du chancelier autrichien Christian Kern et de Sigmar Gabriel, ministre allemand des Affaires étrangères. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.