Macron annonce une visite surprise en Arabie saoudite et la vente de deux navires aux Emirats

- Avec AFP

Macron annonce une visite surprise en Arabie saoudite et la vente de deux navires aux Emirats
Emmanuel Macron à Dubaï

Depuis Dubaï, le président français a annoncé la vente de deux bâtiments navals de patrouille aux Emirats ainsi qu'un voyage de dernière minute en Arabie saoudite, sur fond de montée des tensions entre Riyad et Beyrouth.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé le 9 novembre qu'il se rendait le soir même en Arabie saoudite pour s'entretenir avec le prince héritier Mohammed ben Salmane, considéré comme l'homme fort de Riyad. Le président français a fait cette annonce surprise lors d'une conférence de presse donnée à Dubaï où il achevait une visite de 24 heures aux Emirats arabes unis, au cours de laquelle il avait inauguré le Louvre d'Abu Dhabi.

Le chef de l'Etat a d'ores et déjà annoncé que cette visite relativement inattendue lui permettrait d'évoquer avec le prince héritier saoudien différents sujets, parmi lesquels la crise en cours avec le Hezbollah et le Liban. Il a d'ailleurs annoncé n'avoir reçu aucune demande de la part du Premier ministre libanais démissionnaire, Saad Hariri, d'un quelconque transfert en France.

Emmanuel Macron s'est en revanche refusé à commenter les vagues d'arrestation ayant eu lieu les jours précédant dans le royaume saoudien. «Ce n'est pas mon genre d'interférer dans les affaires intérieures des autres pays», a-t-il expliqué.

Vente de deux corvettes aux Emirats

Dans la foulée, Emmanuel Macron a annoncé, après une série d'entretiens avec le prince héritier d'Abou Dhabi et le commandant en chef adjoint des Forces armées des Emirats, Mohammed ben Zayed al-Nahyane, la vente par la France de deux corvettes Gowind aux Emirats. Ces navires patrouilleurs sont produits par l'entreprise Naval Group, majoritairement détenue par l'Etat français.

Lire aussi : Pour Emmanuel Macron, Daesh sera bientôt vaincu, mais la menace djihadiste persistera

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.