Blanchiment de fraude fiscale : le siège de McDonald's France perquisitionné le 18 mai

Source: AFP

Une perquisition a été menée le 18 mai au siège français du géant américain de la restauration rapide McDonald's dans le cadre d'une enquête ouverte notamment pour blanchiment de fraude fiscale, a-t-on appris de source policière.

Les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) ont saisi «de nombreux documents» au siège de McDonald's, situé à Guyancourt (Yvelines). Soupçonné de diminuer artificiellement ses bénéfices au moyen de redevances versées à sa maison-mère européenne basée au Luxembourg, McDonald's est dans le collimateur du fisc français depuis plus de deux ans. Une enquête préliminaire avait été ouverte début 2016 par le parquet national financier, après le dépôt d'une plainte d'élus syndicaux contre McDonald's France pour «blanchiment de fraude fiscale en bande organisée».

Deux jours auparavant, un autre géant américain avait lui aussi fait l’objet de perquisitions en France dans le cadre d'une enquête pour fraude fiscale. Le ministère français des Finances soupçonne en effet Google d'évasion fiscale. «Ces perquisitions interviennent dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 16 juin 2015 portant sur des faits de fraude fiscale aggravée et de blanchiment en bande organisée, de fraude fiscale aggravée, à la suite d'une plainte de l'administration fiscale française», a fait savoir le parquet dans un communiqué.

Une source a par ailleurs confié que l’opération avait été menée de manière ultra-secrète «ultra secrète», notamment «sans utiliser le service de messagerie du parquet financier pour éviter les fuites».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales