La zone euro et le FMI se sont mis d'accord sur la dette grecque

Le chef du gouvernement alexis Tsipras Source: Reuters
Le chef du gouvernement alexis Tsipras

Les ministres des Finances de la zone euro sont tombés d'accord, le 25 mai, sur le déblocage de nouveaux prêts pour la Grèce et sur des «mesures progressives» permettant d'alléger sa dette, condition sine qua non de la participation du FMI.

«Nous sommes arrivés à un accord», s'est félicité le président de l'eurogroupe Jeroen Dijsselbloem à l'issue d'une réunion cruciale des 19 grands argentiers de la zone euro qui a duré près de onze heures à Bruxelles.

Une première tranche de 7,5 milliards d'euros sera déboursée dès le mois de juin, d'autres tranches suivront, mais ni leur montant ni les dates auxquelles elles seront octroyées n'ont été détaillés. Cet argent frais permettra à l'Etat grec de rembourser ses impayés et de faire face, le 20 juillet, à une échéance de remboursement de quelque 2,2 milliards d'euros à la Banque centrale européenne (BCE).

Selon un haut responsable du FMI, cité par l'AFP, l'institution financière internationale ne serait pas prêt en l'état à participer au renflouement de la Grèce aux côtés des Européens et attend encore des engagements concrets sur l'allègement de la dette.

«Nous ne sommes pas dans une situation où le FMI peut dire "nous sommes prêts à aller de l'avant" mais [...] je crois que nous pouvons y parvenir d'ici à la fin de l'année», a déclaré à la presse ce responsable au lendemain d'un accord débloquant une nouvelle tranche de prêt européen pour la Grèce.

«Nous avons connu une crise majeure de confiance entre nous»

«Je n'aurais pas osé en rêver il y a un mois [...] C'est un moment important dans le long programme grec, un important moment pour chacun d'entre nous, depuis l'été dernier, quand nous avons connu une crise majeure de confiance entre nous», a ajouté Jeroen Dijsselbloem, qui est aussi ministre néerlandais des Finances, lors d'une conférence de presse.

«C'est un moment important pour la Grèce après tant de temps», s'est également réjoui le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos. Dans la nuit du 24 au 25 mai, les 19 ministres des Finances de la zone euro ont franchi une étape dans la mise en œuvre du programme d'aide octroyé aux autorités grecques à l'été 2015, le troisième depuis 2010. Athènes ayant mis en œuvre les réformes qui lui avaient été demandées, les créanciers européens ont décidé de débloquer de nouveaux prêts d'un montant total de 10,3 milliards d'euros.

Lire aussi : Une manifestation massive anti-austérité devant le parlement grec à Athènes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales