Grèce : seulement 5% de l'argent des plans de sauvetage est utilisé pour la relance de l'économie

Source: Reuters

Alors que 95% de l'argent accordé à la Grèce est utilisé pour rembourser les créanciers privés, selon une nouvelle étude, uniquement les 5% restants contribuent au redressement de l'économie grecque, qui en a pourtant grand besoin.

Moins de 10 milliards d'euros des deux premiers plans de sauvetage internationaux de la Grèce se sont retrouvés dans les mains du Trésor grec, selon une nouvelle étude menée par l'Ecole européenne de management et technologie (ESMT).

Contrairement à la croyance populaire, la part du lion de l'argent du sauvetage accordé à la Grèce a été utilisé pour le remboursement et la restructuration de la dette, les paiements d'intérêts et la recapitalisation des banques, selon le président d'ESMT, Jörg Rocholl, rapporte DW dans une interview ce mercredi 4 mai.

«La plus grande partie de l'argent a été utilisée pour transférer effectivement les risques des créanciers privés vers les créanciers publics. Cela signifie que l'argent a été utilisé pour rembourser les créanciers privés en prenant plus de dettes que celles prises en charge par les créanciers privés», a déclaré Jörg Rocholl.

Seulement 9,7 milliards d'euros sur 216 milliards pour relancer l'économie grecque

Le président d'ESMT a fait valoir que l'étude offrait un des aperçus les plus clairs à ce jour de la façon dont l'argent du sauvetage de la Grèce a été dépensé. Depuis la crise de la dette grecque débutée en 2010, le pays a bénéficié de deux plans de sauvetage des créanciers internationaux. Il touche actuellement son troisième plan.

Pendant les deux premiers «programmes d'ajustement», Athènes a reçu quelque 216 milliards d'euros. De ce montant, l'étude de l'ESMT a révélé que 86,9 milliards sont allés vers les remboursements de la dette, y compris 9,1 milliards dans les remboursements au Fonds monétaire International (FMI), 52,3 milliards ont été consacrés à des paiements d'intérêts, 37,3 milliards a été utilisé pour la recapitalisation des banques et 29,7 milliards ont été distribué pour inciter les investisseurs à s'impliquer dans le secteur privé.

Seuls 9,7 milliards d'euros, selon l'ESMT, a contribué directement au budget de l'exercice de la Grèce ou pour relancer l'économie grecque.

Lire aussi : Tsipras fustige les «manoeuvres dilatoires» du FMI qui l'empêchent de mener les réformes nécessaires

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales