Guerre des monnaies : l'Iran compte se faire payer son pétrole en euros

Source: Reuters

Téhéran abandonnerait le dollar pour l'euro concernant toutes les transactions pour le pétrole déjà livré, ainsi que pour tous les nouveaux contrats, informent les sources autorisées.

La République islamique demandera le règlement en euros pour les contrats signés avec les compagnies pétrolières Total et Loukoil, a déclaré à l'agence Reuters une source au sein de la National Iranian Oil Company (NIOC).

«Sur nos factures, nous mentionnons une clause qui stipule que les acheteurs de notre pétrole devront payer en euros sur la base du taux de change euro-dollar au moment de la livraison», a-t-il ajouté.

De plus, l'Iran attend à ce que le pétrole livré durant la période des sanctions sera aussi payé en euros. Il s'agit, notamment de six milliards de dollars que lui doit l'Inde, a affirmé une source dans le gouvernement indien.

Après la levée des sanctions de Tehéran, «plusieurs entreprises européennes cherchent à s'implanter en Iran, ce qui rend raisonnable ce passage vers l'euro», a expliqué Robin Mills, le directeur général de Qamar Energy. Cependant, la source de NIOC considère cette décision comme hautement politique.

L'Iran milite depuis des années pour que l'euro remplace le dollar dans le commerce international de pétrole. En 2007, il n'a pas réussi à convaincre l'OPEP d'abandonner le dollar.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales