Electricité : aucun risque de coupure avant mi-janvier selon Wargon, incertitudes au-delà

- Avec AFP

Electricité : aucun risque de coupure avant mi-janvier selon Wargon, incertitudes au-delà© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
La présidente de la Commission de régulation de l'énergie, Emmanuelle Wargon, arrive à l'Elysée pour une réunion avec le président français et les représentants des 50 plus grands sites industriels français émetteurs de gaz à Paris, le 8 novembre 2022 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

La présidente de la Commission de régulation de l’énergie a affirmé sur France Inter que la fourniture d’électricité ne rencontrerait pas de difficulté jusqu’à la mi-janvier grâce à une baisse de la consommation, et à des températures clémentes.

«Jusqu'au 15 janvier, on sait qu'on n'aura pas de difficulté», a assuré la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) Emmanuelle Wargon sur France Inter ce 28 décembre. Elle était interrogée sur les capacités du réseau électrique français à couvrir les besoins de la population et des entreprises.

Elle a précisé que les délestages seraient évités grâce à la clémence des températures prévues, à la réduction spontanée de la consommation et au redémarrage progressif de réacteurs nucléaires d'EDF.

Le délestage électrique consiste à interrompre temporairement la fourniture d'électricité sur une partie du réseau pour éviter sa saturation du fait d'une forte demande. «Après, s'il y a une vague de froid, la situation sera forcément plus tendue», a toutefois averti la présidente de la CRE, en saluant le «geste citoyen» des Français qui ont réduit leur consommation en fin d'année. 

«Côté ménages, coté résidentiel, ça veut vraiment dire que les gens font attention et qu'ils anticipent l'augmentation des tarifs réglementés, qui sera de 15% en janvier pour le gaz et de 15% en février pour l'électricité», a estimé Emmanuelle Wargon. 

Pour elle, une hausse de 15% des tarifs, «ça reste un bouclier», parce que selon les calculs de la CRE, sans la compensation de l’Etat, les tarifs du gaz en France seraient «en gros multipliés par deux» en 2023.

«Un ménage qui a 1 500 euros de facture de gaz par an passerait à 3 000 euros [...] et en électricité, s'il n'y avait pas de bouclier, ce serait aussi probablement à peu près multiplié par deux», a-t-elle avancé. 

Gaz : incertitude sur le maintien du bouclier tarifaire 

Les compensations de l’Etat pour limiter à 15% l’augmentation des tarifs de l’électricité, dureront toute l’année 2023. Mais en ce qui concerne le gaz le bouclier n’est pour le moment prévu que pour le premier semestre. 

«Les copropriétés qui se chauffent au gaz sont intégralement réintégrées dans le bouclier à partir du 1er janvier 2023 ; en électricité ce n'est pas tout à fait le même dispositif d'aide : les copropriétés contractualisent et ont ensuite une aide qui fait baisser la facture. Il faut souvent faire l'avance des frais», a-t-elle expliqué. 

Selon des données publiées le 27 décembre par le gestionnaire du réseau électrique à haute tension RTE, la consommation d'électricité continue de baisser en France, avec un recul de 7,4% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019) la même semaine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix