Réfugiés : survivre à Athènes

La crise migratoire a fait d’Athènes une plaque tournante de la prostitution des mineurs. RT s’y rend pour en savoir plus sur la vie des jeunes réfugiés du Moyen-Orient qui espéraient y trouver leur bonheur…

Quand la nuit tombe à Athènes, l’atmosphère se fait louche sur les places principales de la ville : on voit des hommes européens d’âge moyen parler à des adolescents syriens, ce qui semble être un échange bizarre. Beaucoup de ces mineurs sont des réfugiés qui se trouvent obligés de vendre leurs corps pour la somme ridicule de 10 euros, simplement pour s’acheter de la nourriture. D’autres choisissent de participer au trafic de drogues ou de voler pour avoir une chance de survivre. Sans papiers, sans aucune aide de la part des autorités grecques, ils n’ont aucun espoir d’échapper à ce cauchemar sans fin. Certains pensent rentrer dans leur pays, d'autres ont même des idées suicidaires…

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter