L'école n'a pas d'âge

Comme la plupart des étudiants dans les zones rurales du Népal, Dourghe Kami est un élève appliqué. Il n’y a qu’un seul point qui le distingue de ses camarades de classe : il a 69 ans ! Cet homme courageux est déterminé à achever ses études.

Dourghe a 7 enfants. Il a travaillé dur toute sa vie pour élever une grande famille. Maintenant que ses enfants adultes ont quitté la maison, il a décidé enfin de réaliser son rêve…

Il a toujours eu soif de connaissances mais ses parents ne pouvaient pas se permettre de l'envoyer à l’école. Pourtant, il n’a pas perdu l’espoir d'obtenir un jour une bonne formation. Maintenant, comme il n’y a pas de centre d’apprentissage pour adultes dans sa région, il suit les cours dans une école ordinaire : il apprend à lire et à écrire, à parler anglais et à utiliser l’ordinateur avec les enfants. Cette décision audacieuse a fait de lui l’objet de moqueries de la part de sa communauté. La plupart des membres de sa caste ne voient aucun sens pour lui de recevoir une formation à son âge mais Dourghe continue à faire ce qu’il aime.

Son histoire est très vite devenue fameuse et elle a fait son apparition dans les médias. La renommée de Dourghe s’est répandue, non seulement au niveau national mais dans le monde entier. Ses enseignants estiment que son exemple pourrait encourager les enfants à bien travailler à l’école et aider à changer les attitudes envers l’instruction des adultes, ce qui permettra d’améliorer tout le système d’enseignement népalais.

Cependant, l’opinion publique n’est pas toujours en sa faveur… même au sein de sa famille sa décision de commencer à aller à l’école à un tel âge est loin de faire l'unanimité. RT se rend au Népal pour rencontrer le célèbre élève et des membres de sa communauté…

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter