Le dernier combat du Che

RT s'est rendu en Bolivie pour rencontrer les derniers témoins du mouvement révolutionnaire de Che Guevara, guérilleros à l’époque. Ils partagent leurs souvenirs liés à la personnalité toujours énigmatique du Che.

Che Guevara est devenu une icône. Aujourd’hui, vous pouvez trouver son visage sur des t-shirts, des insignes et même sur des sous-verres de bière. On voit souvent son nom clignoter, éclairé par des lampes au néon au-dessus des boîtes de nuit branchées et des cafés. Il est cependant peu probable que les jeunes hipsters et les représentants de la société de consommation qui fréquentent ces établissements dans tous les coins du monde capitaliste en sachent beaucoup sur la vie de l’homme au-delà de son nom.

A la fin de 1966, Ernesto Che Guevara est entré clandestinement en Bolivie pour déclencher une guérilla. Or, l’homme dont le nom est devenu une marque a eu lui-même du mal à faire passer correctement son message. Peu de personnes ont compris qu’il voulait aider les pauvres de ce pays à dépasser leur condition et à se construire une vie meilleure. Les paysans ne semblaient pas comprendre ce que signifiait «à bas l’impérialisme !» et les autorités l’ont dépeint en termes de guerre froide en prétendant qu’il était venu pour «établir un ordre communiste». En fin de compte, le Che a attiré très peu de gens vers son mouvement révolutionnaire, il a été capturé et exécuté 11 mois plus tard.

Ce film présente les récits et les impressions de personnes qui ont rencontré Che Guevara durant sa campagne bolivienne. Ces fragments de souvenirs permettent de reconstituer une image plus riche des derniers mois et des derniers jours de ce personnage énigmatique et en même temps emblématique, et de découvrir son héritage bolivien.

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.