Le retour de Marioupol

Le retour de Marioupol
Suivez RT France surTelegram

Le 24 février 2022, la Russie lance une opération militaire spéciale en Ukraine. Objectif de la première grande bataille :  la ville de Marioupol doit repasser sous contrôle du Donbass pro-russe. C'est chose faite.

Dès février 2014, la police de Marioupol se range aux côtés des opposants aux nouvelles autorités de Kiev. L’armée ukrainienne emploie contre eux des véhicules de combat et les nationalistes ukrainiens parviennent à réprimer l’offensive populaire à Marioupol et à garder le contrôle de la ville.

Kiev retient la menace, et les autorités utilisent les huit années suivantes pour transformer la ville en une véritable forteresse.

Mais dès 2014, au moment où les manifestations du Maïdan de Kiev dégénèraient en une véritable guerre de rue, Alexandre Khodakovsky, fondateur de la brigade «Vostok», en République populaire de Donetsk, savait qu’il faudrait se battre pour les villes du sud-est de l’Ukraine. 

Avec les militaires russes, des habitants du Donbass participent à l’assaut de Marioupol. Ils ont rejoint les rangs de la milice populaire quelques jours avant le début des combats. 

Mais, entraînés par les instructeurs de l’OTAN, les combattants nationalistes ukrainiens du régiment «Azov» appliquent une nouvelle tactique: ne pas laisser sortir les habitants de la ville assiégée et s’en servir comme bouclier humain.

C'est la bataille de Marioupol. 

Découvrir plus de documentaires

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix