L’homme de main d’Escobar. L’ancien tueur à gages devenu une star en Colombie

John Jairo Velásquez Vásquez, ancien membre du cartel de drogue de Medellin, dit toujours avoir pris plaisir dans son travail quand il torturait et assassinait, mais cela ne l'empêche pas d'être considéré comme un héros par beaucoup de Colombiens.

C'est rare de rencontrer en personne un homme qui a tué plus de 250 personnes. Il est encore plus rare de voir un tel homme en plein jour, dans un centre-ville, vénéré par le public qui l’adore. John Jairo Velásquez Vásquez, alias Popeye, est une célébrité locale à Medellin, en Colombie. Dans les années 1980, la ville abritait l'infâme et extrêmement puissant cartel de la drogue de Pablo Escobar. Popeye était «l’homme de main» d’Escobar.

Sous la «direction» de ce dernier le cartel de Medellin avait atteint le sommet de son pouvoir dans les années 1980, devenant plus puissant que le gouvernement colombien. Pablo Escobar a gagné des dizaines de milliards de dollars grâce au trafic de cocaïne et a commis des dizaines de milliers de meurtres.

Tout au long de sa carrière criminelle, sur les ordres d'Escobar, Popeye a kidnappé, torturé, tué et mutilé des gens. Il y a encore ceux qui subissent les conséquences des atrocités que ses complices et lui ont commises jusqu’à aujourd’hui : certains sont devenus handicapés, d'autres ont perdu des proches. Popeye, cependant, ne ressent aucun repentir, insistant sur le fait qu'il a payé sa dette à la société. Après avoir passé 23 ans derrière les barreaux, il vit désormais en liberté. Parmi ceux qui n'ont pas été personnellement affectés par ses crimes, beaucoup le traitent comme une vedette de cinéma, mais il y a aussi ceux qui ne parviennent pas à lui pardonner.

Lire aussi : Un ex-espion parle de sa mission secrète dans un des plus grands cartels de drogue de l'histoire

Découvrir plus d'enquêtes spéciales

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.