«La France doit entamer une guerre mondiale contre le terrorisme»

© Pierre Albouy Source: Reuters

Alain Corvez, ancien conseiller du ministre français de l’Intérieur, a déclaré dans l’interview qu’il a accordée à RT que la France devait comprendre que sans y mettre «tous les moyens», on ne «vaincra pas» les terroristes.

RT : Le groupe terroriste Daesh a déjà revendiqué les attaques de Paris. Comment d’après vous, les terroristes auraient pu préparer un tel attentat en plein cœur de Paris ?

Alain Corvez (A.C.) : Les experts et les analystes anti-terroristes savaient qu’une telle attaque était possible. Vous savez, nous devons entamer une guerre mondiale contre le terrorisme. Pour la première fois, le président Hollande a déclaré que nous devions combattre le terrorisme sur une large échelle. Il est évident que ces attaques sont liées au système géopolitique. Et ce que nous faisons en Irak et en Syrie est directement lié à ces attaques. Malheureusement, il y a plus d’une possibilité de voir des attaques de ce genre se reproduire en France parce qu’il y a de nombreux terroristes potentiels qui sont évidemment reliés à différents réseaux en Syrie. C’est un problème très grave. Pour la première fois, le président Hollande a décrété l’état d’urgence et c’est très important car nous devons maintenant comprendre que si nous ne combattons pas ces terroristes par tous les moyens, nous ne vaincrons pas.

RT : Quelles devraient être selon vous les prochaines mesures des autorités françaises ?

A.C. : Nous avons besoin diversifier les façons de combattre les terroristes. Il est évident qu’il y a d’autres terroristes potentiels en France et nous devons élargir notre travail de surveillance et même plus. On doit avoir nos antennes sur eux, même s’ils ne sont pas encore passés aux actes. C’est très important. Je crois que ces événements à Paris sont une nouvelle étape de cette guerre, parce que pour la première fois le président a déclaré que Daesh était derrière cette attaque. C’est la première fois, et c’est très important, parce que pour Charlie Hebdo, il s’agissait d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique qui a revendiqué l’attentat. Maintenant, c’est Daesh et cela montre qu’en même temps, nous devrions combattre Daesh en Syrie. On peut voir le lien entre nos actions internationales en Syrie, ainsi qu’en Irak, et les dangers auxquels nous sommes confrontés en France.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales