L’armée russe conserve le droit d’utiliser des ports chypriotes malgré l’inquiétude européenne

L’armée russe conserve le droit d’utiliser des ports chypriotes malgré l’inquiétude européenne© Ildus Gilyazoutdinov Source: RIA NOVOSTI
La navire militaire russe
Suivez RT France surTelegram

Les navires de la flotte russe garderont un accès aux ports chypriotes en mer Méditerranée après que Chypre et la Russie sont tombés d’accord pour prolonger leur accord de coopération militaire.

L’accord, qui concerne les navires russes qui sont engagés dans des opérations contre le terrorisme et contre la piraterie, a été signé par le président russe Vladimir Poutine et son homologue chypriote Nicos Anastasiades à Moscou. Il a été signé malgré les tensions qui subsistent entre l’Union européenne (UE) et la Russie en raison de la crise ukrainienne.

Le président , cependant, a souligné que l’accord ainsi que «les liens amicaux entre la Russie et Chypre ne se font aux dépens de personne». «Je ne pense pas que cela doive susciter des inquiétudes quelque part», a ajouté le président russe.

L’armée russe conserve le droit d’utiliser des ports chypriotes malgré l’inquiétude européenne© RIA NOVOSTI Source: RIA NOVOSTI
Le président chypriote Nicos Anastasiades et le président russe Vladimir Poutine

Lors de la conférence de presse qui a eu lieu au siège de l’agence TASS, Nicos Anastasiades a souligné que  et Nicosie n’avaient pas signé de nouveaux accords, mais prolongé ceux qui existaient déjà.

«L’accord révisé prévoit le droit pour les vaisseaux russes d’entrer dans les portes de Chypre… pour poursuivre des buts humanitaires comme l’approvisionnement et le ravitaillement ainsi que pour porter secours aux habitants russes des pays voisins», a ajouté Nicos Anastasiades.

Il a en outre qualifié la prolongation de cet accord militaire avec la Russie de «sensible», en ajoutant que Vladimir Poutine avait discuté de ce problème de manière très délicate, sans mettre Chypre dans une position inconfortable face à ses partenaires européens.

En échange de l’autorisation pour les navires russes d’entrer dans les ports de l’île, les parties ont aussi convenu que Moscou allait restructurer un prêt de 2,5 milliards d’euros octroyé à Nicosie en 2011.

La Russie n’est pas le seul pays qui a des liens militaires avec Chypre, qui a également l’intention d’accueillir des bases militaires britanniques.

Le refroidissement des relations avec l’UE et les  a poussé la Russie à maintenir de bonnes relations avec des partenaires européens tels que la Grèce, la Hongrie et Chypre.

Le président chypriote s’est prononcé contre l’imposition de sanctions supplémentaires contre la Russie lorsqu’elles «influencent d’autres pays et d’autres membres de l’UE, ce qui inclut ma patrie», a dit Nicos Anastasiades.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix