Lavrov : les Etats-Unis poussent l'Ukraine vers la guerre

Ibrahim al-Jaafari avec Sergueï Lavrov Source: RIA NOVOSTI
Ibrahim al-Jaafari avec Sergueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a estimé lors d'un point de presse conjoint avec son homologue irakien Ibrahim al-Jaafari que le terrorisme est une menace aussi importante que les armes chimiques.

Le chef de la diplomatie russe a réaffirmé sa solidarité avec  sur la nécessité de combattre le terrorisme et a proposé l’aide de la Russie pour augmenter le potentiel défensif irakien.

De son côté, le ministre irakien a remercié la  pour son soutien économique et politique. «Nous apprécions hautement la volonté constante de la Russie d’aider notre pays», a-t-il dit.

La rencontre entre les diplomates a porté entre autres sur un vaste éventail de problèmes au Proche-Orient, en particulier le programme nucléaire iranien et le conflit israélo-palestinien.

Sergueï Lavrov a en outre estimé que le dialogue national était incontournable pour parvenir à régler les crises en Syrie et au Yémen.

S’exprimant sur la situation en Ukraine, Lavrov a souligné l’incohérence des position américaines, en évoquant les déclarations du vice-président américain Joe Biden qui s’est félicité de la décision de la Rada de repousser la formalisation du statut des territoires «occupés» du Donbass, ce qui contrevient aux accords de Minsk. «Si les USA saluent les actions qui sapent les accords de Minsk, on ne peut qu'en déduire que les USA poussent l'Ukraine vers la guerre», a estimé le ministre russe.

«J'espère que la réticence de l’Ukraine à nouer un dialogue direct avec les républiques autoproclamées ne restera pas inaperçue par nos collègues étrangers», a en outre dit le ministre russe, ayant noté qu’une nouvelle rencontre au format Normandie était prévue la semaine prochaine.

Sergueï Lavrov est par la suite revenu sur le crash du Boeing malaisien le 17 août 2014 dans la zone du conflit en Ukraine, pour dire que les enquêteurs négligeaient certains témoignages qui affirment que des chasseurs ukrainiens volaient ce jour-là dans la région du crash.

«La Russie va poursuivre l'enquête afin d'établir la vérité», a déclaré Sergueï Lavrov.

Le développement des relations commerciales bilatérales a également été au centre de la rencontre entre les chefs de la diplomatie russe et irakien. «La consolidation de notre coopération dans le domaine du pétrole et de l’énergie […] revêt une importance particulière», a souligné Lavrov.

Il a rappelé que le volume total d’échanges entre la Russie et l’Irak s’élevait à 1,9 milliards d’euros et qu’il pouvait encore augmenter.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales