Le parti du Premier ministre indien vaincu dans l’Etat du Bihar

Des opposants du Premier ministre indien célèbrent sa défaite dans les rues de New Delhi© Anindito Mukherjee Source: Reuters
Des opposants du Premier ministre indien célèbrent sa défaite dans les rues de New Delhi

Le parti au pouvoir Bharatiya Janata (BJP) du Premier ministre indien Narendra Modi a reconnu sa défaite dans les élections provinciales. Nombreux sont ceux qui estiment qu’il s’agit d’un échec de la politique de Narendra Modi.

Une alliance anti-Modi, dirigée par le gouverneur de l’Etat du Bihar, Nitish Kumar, a remporté 179 des 243 sièges de l’assemblée locale, troisième Etat le plus peuplé du pays.

«J’ai eu une conversation téléphonique avec Shri@NitishKumar et l'ai félicité pour sa victoire», a tweeté le Premier ministre indien.

Le Bihar, dans le Nord-Est de l’Inde, est l’état le plus pauvre du pays et compte environ 105 millions d’habitants. Lors de sa campagne électorale de 2014, Narendra Modi avait promis d’allouer des milliards de dollars au développement et à la modernisation de ce Etat, où le niveau de malnutrition et d’analphabétisme est extrêmement élevé.

Cet échec, lors des élections régionales, risque de gêner la mise en œuvre des réformes économiques cruciales souhaitées par Narendra Modi, parce qu’il ne lui permet pas de garder le contrôle du parlement.

En savoir plus : Le Premier ministre indien attendu à l’Elysée, la vente des Rafale en discussion (VIDEO)

La réaction à la défaite de Narendra Modi ne s’est pas faite attendre. «Cela montre clairement que la popularité de Modi pourrait avoir atteint un plafond», estime Satish Misra, analyste politique à l'Observer Research Foundation. «Il faut se rendre à l'évidence : la magie de Modi a échoué et nous avons gagné la bataille», s’est félicité Sanjay Singh, un porte-parole du parti de Nitish Kumar, le Janata Dal. L’analyste Prashant Jha a écrit dans le journal Hindustan Times que cette défaite signifiera «le retour de l’opposition» en Inde.

En savoir plus : Poutine à Modi : je n’ai pas encore commencé le yoga

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales