Une manifestation anti-gouvernementale s'est tenue à Bucarest

Des centaines de Roumains sont marchés dans les rues de la capitale pour protester contre le système politique du pays. Les manifestants exigent la destitution du parlement et la tenue de nouvelles élections dans le délai le plus proche.

Pour la deuxième fois cette semaine, les habitants de Bucarest manifestent pour obtenir la démission du gouvernement social-démocrate. Plusieurs manifestants portent le drapeau roumain, certains crient «Assassins !».

Une vague de manifestants a déferlé sur Bucarest après le grave incendie qui s’est produit dans une boîte de nuit du 4ème arrondissement de la capitale le 30 octobre. Au moins 32 personnes sont mortes, plus de 180 autres ont été blessées dans une discothèque de Bucarest après qu'un incendie se soit déclaré dans l’établissement lors d’un concert de rock. Environ 200 personnes, des jeunes pour la plupart, s'étaient donné rendez-vous dans la boîte de nuit «Colectiv» pour le concert d’un groupe de hard-rock local.

Une enquête est actuellement en cours, mais on sait déjà que le club se trouvait dans une ancienne fabrique de chaussures du centre de la capitale roumaine. De plus, il ne disposait pas des autorisations requises pour accueillir des concerts et faire usage de moyens pyrotechniques.

Les trois copropriétaires du club ont été placés en détention provisoire mardi et le maire de la ville, Sorin Oprescu, a été arrêté aujourd’hui.

La manifestation précédente avait obtenu un succès retentissant puisqu’elle avait abouti à la démission du Premier ministre Victor Ponta, accusé de corruption depuis plusieurs mois. Il occupait ce poste depuis le mois de mai 2012. En quittant ses fonctions, il a remercié tous ceux qui avaient travaillé avec lui. «Nous avons bien travaillé», avait-t-il notamment tweeté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales