Une étude démontre que la femme hétéro... n'existerait pas

La femme hétéro serait-elle un mythe ?© Elijah Nouvelage Source: Reuters
La femme hétéro serait-elle un mythe ?

Une étude du Département de psychologie de l'Université d'Essex a démontré que les femmes se disant hétérosexuelles étaient en fait plus sensibles à des vidéos de deux hommes ou de deux femmes nu(e)s que par des images de liaisons hétéros.

L'étude, dirigée par le Dr Gerulf Rieger a impliqué 345 femmes auxquelles ont été présentées des vidéos qu'elles devaient visionner afin de pouvoir enregistrer leurs réactions, notamment le degré de dilatation de leurs pupilles en réponse à des stimuli sexuels. 

Les résultats ont montré que les femmes hétérosexuelles étaient fortement stimulées lorsqu'elles étaient confrontées à des images d'hommes ou de femmes attrayant(e)s, et ce, bien qu'elles affirment n'être attirées que par le corps masculin.

Cette situation contraste, sans surprise avec les femmes homosexuelles dont les résultats démontrent que leur attirance est beaucoup plus forte envers les femmes que les hommes. 

Les chercheurs ont déclaré que les femmes lesbiennes avaient de fait un comportement sexuel masculin car leur réaction est pareille à celles des hommes, attirés par le sexe féminin. 

Le Dr Rieger a ainsi déclaré que, même si la majorité des femmes s'identifient comme hétéro, notre recherche démontre clairement qu'en matière de stimulation sexuelle, elles sont soit bisexuelles, soit carrément gays. 

Le chercheur a également déclaré que son étude avait montré que les lesbiennes qui s'habillent de façon masculine n'ont pas des comportements masculins pour autant. 

«Cela nous montre que la façon dont les femmes apparaissent en public ne définit en rien leurs préférences sexuelles», a-t-il déclaré à BT.com. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales