Omicron : les marchés de l'énergie ont une réaction «extrêmement émotionnelle», selon le Kremlin

Omicron : les marchés de l'énergie ont une réaction «extrêmement émotionnelle», selon le Kremlin© Alexander ZEMLIANICHENKO Source: Reuters
Dimitri Peskov lors d'une conférence de presse organisée à Genève (Suisse), le 16 juin 2021
Suivez RT France surTelegram

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a qualifié d'«extrêmement émotionnelle» la réaction des marchés de l’énergie et du pétrole à l'apparition du variant Omicron, estimant qu'elles ne reposaient «pas sur des données scientifiques».

Interrogé quant à la réaction des marchés mondiaux de l’énergie (pétrole, gaz, électricité) à l’apparition de la nouvelle souche de Covid, – qui ont brusquement chuté avant de se reprendre –, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a jugé ce 29 novembre qu'elle était «extrêmement émotionnelle». Il considère en effet que la volatilité des cours de l'énergie est alimentée par une peur irrationnelle ne reposant sur aucune base scientifique.

«[Cette réaction] ne repose pas sur des données scientifiques, car elles ne sont tout simplement pas encore disponibles», a-t-il souligné. Dmitri Peskov est d'avis que cette volatilité ne durera pas longtemps et que les marchés de l'énergie se stabiliseront très prochainement à mesure que davantage d'informations seront disponibles sur le nouveau variant. 

Pour Dimitri Peskov, étant donné que le monde entier et l'OMS sont toujours en train d'évaluer la dangerosité réelle d'Omicron, il est encore difficile de se prononcer sur la prochaine mise en place de nouvelles restrictions sanitaires en Russie. Le porte-parole du Kremlin a rappelé que son gouvernement avait interdit l'entrée sur le territoire russe aux passagers en provenance de régions du monde affectées par ce nouveau variant. Quant à un possible renforcement des restrictions sanitaires, pour Dimitri Peskov, cela «dépendra des conclusions [...] des scientifiques concernant la contagiosité de la [nouvelle] souche» ainsi que la capacité des vaccins déjà existants à «prévenir les contaminations et les complications graves» liées à Omicron. 

De son côté, si l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé que le variant Omicron du Covid-19 présentait un «risque très élevé» à l'échelle internationale, elle a également souligné les nombreuses incertitudes concernant sa dangerosité et de sa transmissibilité. «A ce jour, aucun décès associé au variant Omicron n'a été rapporté», précise par ailleurs l'OMS.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix