Extradition d'Assange : «Il s’agit là de la survie de nos démocraties», estime Stéphanie Gibaud

Auteur: RT France
Suivez RT France surTelegram

L'extradition du fondateur de WikiLeaks, qui risque 175 ans aux Etats-Unis, est de retour devant la justice britannique. Pour la lançeuse d'alerte française Stéphanie Gibaud, l'enjeu de cette affaire n'est autre que la «survie de nos démocraties».

Les Etats-Unis abattent l'une de leurs dernières cartes pour obtenir l'extradition de Julian Assange. La justice britannique va examiner les 27 et 28 octobre l'appel américain contre son refus d'extrader le fondateur de WikiLeaks, poursuivi pour une fuite massive de documents classifiés. Une affaire qualifiée par ses défenseurs d'attaque contre la liberté d'expression. Si Julian Assange est extradé vers les Etats-Unis, il risque jusqu’à 175 ans de prison. Stéphanie Gibaud, auteure de «La traque des lanceurs d’alerte» (Ed. Max Milo), évoque le cas Assange. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»