Le Premier ministre australien envisage la levée des restrictions pour Noël dans un contexte tendu

Le Premier ministre australien envisage la levée des restrictions pour Noël dans un contexte tendu© Evelyn HOCKSTEIN Source: Reuters
Le Premier ministre australien Scott Morrison lors d'un point presse à la suite d'une réunion avec ses homologues étrangers à la Maison Blanche à Washington, le 24 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que l'Australie est secouée par des manifestations dénonçant la dureté des mesures sanitaires anti-Covid, le Premier ministre Scott Morrison a laissé entrevoir une levée de certaines restrictions sanitaires pour Noël 2021.

En marge de son déplacement à New-York, le Premier ministre australien Scott Morrison a donné une entrevue le 26 septembre à Channel Seven dans laquelle il a soulevé la possible fin des principales restrictions sanitaires à l'horizon de Noël 2021.

L'Australie entièrement déconfinée dès que 80% de la population sera vaccinée ?

«Une fois que 80% de votre population est vaccinée, c'est très clair, je ne vois aucune raison pour laquelle les Australiens devraient être séparés les uns des autres», a-t-il déclaré. Selon lui, cette couverture vaccinale de 80% constitue l'étape nécessaire pour envisager la levée des mesures sanitaires : «Il arrive un moment où vous devez honorer l'arrangement que vous avez conclu avec le peuple australien et c'est une fois que vous avez atteint 80% de vaccination, il est très clair que vous pouvez commencer à vous ouvrir.»

Interrogé sur l'attitude que les dirigeants des Etats fédérés du pays devraient emprunter, le Premier ministre Australien s'est contenté d'émettre un souhait : «J'aimerais que pour Noël, ils puissent retrouver leur vie d'avant [...] c'est un cadeau que j'aimerais que nous leur fassions.»

Pour rappel, les Etats fédérés ont fermé leurs frontières et certains, comme l'Etat d'Autralie-Occidentale, refusent de les rouvrir.

Scott Morrison a toutefois averti que certains éléments qu'il a qualifié de «bon sens» comme le port du masque ou le pass sanitaire risqueraient de rester en vigueur en Australie, «dans des cas particuliers» au motif que les Australiens devraient apprendre à «vivre avec le virus».

L'Australie figure parmi les pays où le contrôle des restrictions sanitaires est le plus étroit. Plusieurs manifestations secouent le pays en protestation, ce qui a causé des débordements, en particulier à Melbourne. Revenant sur cet épisode Scott Morrison a pour sa part estimé qu'il ne s'agissait que d'«un petit élément perturbateur de la société» et qu'à ce titre les manifestants «devraient être contraints à l'isolement». «Ces gens ne méritent pas de vivre librement dans cette société», a-t-il ajouté.

L'opposition fustige les promesses non-tenues de Scott Morrison

L'opposition australienne a critiqué l'optimisme dont a fait preuve Scott Morrison en lui reprochant de minorer les erreurs commises par son gouvernement et de répéter les mêmes promesses sans les réaliser. Le vice-premier ministre du Queensland, Steven Miles, a ainsi suggéré que Morrison «devrait se concentrer sur son travail» plutôt que sur «ce qui pourrait arriver dans le Queensland dans quelques mois», comme l'a rapporté ABC News.

Anthony Albanese, le chef du parti travailliste, a fustigé le Premier ministre, affirmant qu'il n'avait aucune crédibilité puisqu'il avait déjà promis à l'Australie un Noël normal l'année dernière, mais n'a pas tenu ses promesses. «Si Scott Morrison avait commandé suffisamment de vaccins et mis en place une quarantaine nationale, tout le monde serait maintenant à la maison et vacciné», a-t-il tweeté.

«Scott Morrison devrait assumer toute sa responsabilité plutôt que de faire, comme toujours, porter le chapeau à quelqu'un d'autre, en étant à l'affût de tout prétexte pour détourner l'attention», a également déclaré Anthony Albanese aux journalistes de Channel Seven.

Le 25 septembre, l'Australie a atteint 75,4% de la première dose de vaccination de sa population de plus de 16 ans. Trois sur quatre âgés de 16 ans et plus ont maintenant reçu au moins leur premier vaccin contre le Covid-19.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»