La Russie et la Jordanie coordonneront leurs actions en Syrie depuis Amman

Sergueï Lavrov et Nasser Judeh © Edouarde Pesov Source: RIA NOVOSTI
Sergueï Lavrov et Nasser Judeh

La Russie et la Jordanie ont convenu de créer un centre de coordination à Amman qui sera utilisé par les deux pays pour partager leurs informations sur les terroristes en Syrie, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov estime que la Jordanie jouera un rôle positif dans la recherche d’une solution politique au conflit syrien à travers les négociations entre Damas et les forces d’opposition.

«Selon l’accord intervenu entre sa majesté le roi Abdallah II et le président russe Vladimir Poutine, les militaires des deux pays ont convenu de coordonner leurs actions, notamment les actions des forces aériennes au-dessus du territoire syrien», a déclaré le ministre russe aux journalistes. Son collègue jordanien Nasser Judeh a dit que le centre servirait d’un organe de communication pour les militaires des deux pays.

Lors de son intervention devant les médias Vienne au terme de sa rencontre avec ses homologues américain, turc, saoudien et de la rencontre en aparté qu’il a eue avec son homologue jordanien, Sergueï Lavrov a appelé au renforcement des efforts qui permettront de vaincre Daesh et les autres groupes terroristes en Syrie.

«Cela demandera les négociations à grande échelle entre les représentants du gouvernement syrien et de l’ensemble de l’opposition avec les soutien des acteurs étrangers. La Russie prend part à la création des conditions d’un tel processus», a ajouté le chef de la diplomatie russe.

La Russie est déjà en contact avec l’Iran, l’Irak et la Syrie par l’intermédiaire d’un centre de coordination basé à Bagdad et dont les buts sont identiques.

En savoir plus : Lavrov : on n’a pas discuté du départ de Bachar el-Assad lors des discussions à Vienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales