Des colons israéliens attaquent des observateurs civils étrangers

David Amos© Capture d'écran de la video de RT
David Amos

Un volontaire originaire du Royaume-Uni a été pris pour cible par des colons israéliens qui l’ont attaqué en lui lançant des pierres. Il a été blessé à la tête et transporté à l’hôpital pour y recevoir des soins. Il a raconté son histoire à RT.

Les violences gagnent la Cisjordanie où des affrontements entre Israéliens et Palestiniens se produisent de plus en plus fréquemment. Des étrangers se retrouvent eux aussi mêlés, bien contre leur gré, à ces affrontements violents. Comme ce fut le cas pour David Amos.

Ce volontaire britannique de 66 ans a été attaqué par des colons qui sont parvenus à le blesser sérieusement. Dans l’interview qu’il a accordée à RT, il a expliqué comment, lui et ses collègues avaient été pris à parties par les Israéliens. D’après ses dires, ils ont été attaqués à coups de pierre même s’ils criaient à plein poumons qu’ils étaient britanniques et non pas palestiniens, ce qui n’excuse rien.

A Bethléem, hier, des dizaines de Palestiniens se sont mesurés aux troupes israéliennes. Les manifestants ont lancé des pierres contre les forces de sécurité israéliennes qui ont tiré, elles, des grenades lacrymogènes et assourdissantes.

La situation à Jérusalem n’est pas calme non plus. Deux attaques au couteau s’y sont déroulées lors de la seule journée d’hier. Un policier israélien a abattu un Palestinien qui était soupçonné de préparer une attaque à l’arme blanche. Et une Israélienne a été poignardée près de la gare routière de Jérusalem.

Cette vague de violences actuelles a commencé en septembre dernier, quand un groupe de Palestiniens s’est barricadé dans la mosquée Al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem en affirmant que les Israéliens essayaient de prendre contrôle du lieu sacré. Israël a riposté ayant déployé des centaines de policiers.

En savoir plus : La police israélienne a pris d'assaut la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales