Washington continue d’accuser sans preuves les rebelles ukrainiens pour le crash du MH17

Mark Toner© Capture d'écran d'une vidéo de RT
Mark Toner

Même si la Bureau de sécurité néerlandais chargé de l’enquête sur le MH17 n’a pas précisé d’où le missile qui a abattu l’appareil avait été tiré, les Etats-Unis continuent d’accuser les rebelles du Donbass en se référant à ce rapport.

Mark Toner, porte-parole du département d’Etat américain, a salué les conclusions du rapport présenté par le Bureau de sécurité néerlandais lors de son briefing hebdomadaire avec les médias. Il a précisé que «le rapport soutenait la théorie des Etats-Unis» que le Boeing 777 «a été abattu par un missile Bouk lancé depuis le territoire contrôlé par les rebelles dans l’est de l’Ukraine». Il a tenu ces propos même si le département d’Etat a confirmé que la responsabilité de la catastrophe n’avait été attribuée à personne.

De plus, le rapport du Bureau néerlandais de sécurité publié hier précise que le missile qui a touché le Boeing 777 malaisien aurait pu être tiré depuis une zone de 320 kilomètres carrés. Pour cette raison, «il y a une nécessité de mener des enquêtes supplémentaires pour déterminer l’endroit exact du tir du missile», lit-on dans le rapport néerlandais.  

Mais les représentants du gouvernement américain ne furent pas les seuls à dévoiler leur ignorance des résultats de l’enquête néerlandaise. Juste après la présentation des conclusions des enquêteurs hollandais, les chaînes de télévision américaine ont interviewé des experts sur la question. Et force est de constater que toutes les personnes interviewées n’étaient pas forcément de «vrais experts».

Les chaînes CNN et SkyNews ont donné la parole au bloggeur Eliot Higgins, lui-même persuadé que le missile a été lancé par les rebelles. Même s’il habite au Royaume-Uni et qu’il ne s’est jamais rendu en Ukraine, les chaînes de télévision l’ont pourtant présenté comme un «expert» étant donné qu’il possède un site qui «mène des enquêtes en se basant sur les informations disponibles sur le Net, notamment des vidéos, des photos et des cartes».

Dans ce contexte, un «vrai expert», l’ancien lieutenant-colonel des Forces aériennes des Etats-Unis, Karen Kwiatkowski, a déclaré que le comportement des autorités américaines était évident. «Etant donné que le rapport ne donne pas beaucoup de détails, les médias répètent ce que les Etats-Unis disent depuis longtemps sans fournir de preuves», a-t-elle précisé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales