En direct sur Twitter, Donald Trump commente et moque le premier débat des primaires Démocrates

Donald Trump s'est montré très sarcastique envers le débat démocrate Source: Reuters
Donald Trump s'est montré très sarcastique envers le débat démocrate

Le trublion Donald Trump a suivi en direct le premier débat pour les primaires démocrates aux Etats-Unis. Sur Twitter, il a critiqué un débat ennuyeux, et s'est moqué des candidats les moins populaires.

Si la presse américaine est pratiquement unanime pour saluer la victoire d’Hillary Clinton lors du premier débat démocrate dans la course à la Présidentielle 2016, la vraie star de cette première confrontation aura été… le républicain Donald Trump.

Le candidat à l’élection présidentielle avait prévenu qu’il regarderait le débat démocrate, mais il est même allé plus loin, en le commentant en direct sur le réseau social Twitter.

Avant même le début des échanges, Donald Trump, qui avait marqué les débats républicains de sa gouaille, a lancé sa première attaque : «Désolé, il n’y a aucune star sur scène ce soir», a twitté l’homme d’affaires américain. Très vite, le milliardaire s’en est pris à ses rivaux potentiels : «Quelqu'un imagine Chafee président ? Impossible !», a-t-il tweeté à propos de Lincoln Chafee, candidat à peu près inconnu du grand public. Toujours selon Donald Trump, l'ancien maire de Baltimore Martin O'Malley «n'a aucune chance».

Lire aussi : Donald Trump, héritier d'une tradition de politiciens loufoques aux Etats-Unis

Surtout, le milliardaire américain a mis en avant son ennui, en relayant les propos de certains utilisateurs de Twitter pour qui, lors de ce débat, «le mieux ce sont les tweets de Trump». 

De manière plus politique, Donald Trump a aussi pesté contre la favorite des démocrates, Hillary Clinton. Il a ainsi dénoncé l’opposition de cette dernière à l’accord de libre-échange signé par 12 pays de la région Asie-Pacifique. Sans se prononcer sur le fond, Trump a estimé que «l’accord commercial est un désastre, mais elle [Hillary Clinton] a toujours été pour».

Enfin, l’un de ses derniers tweets a concerné Vladimir Poutine, jugeant que s’il regardait ce débat, le président russe ne devait pas être «trop angoissé» ni avoir «peur». 

Lire aussi : Pour Donald Trump, le Moyen-Orient serait plus stable si Kadhafi et Saddam étaient toujours là

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales