Kurdistan irakien : les manifestations contre la corruption tournent à la violence (PHOTOS, VIDEO)

Un incendie lors des manifestations au Kurdistan, capture d'écran de @HamaKachal
Un incendie lors des manifestations au Kurdistan, capture d'écran de @HamaKachal

Le Kurdistan irakien, dans le nord du pays, est en proie aux protestations contre la politique de corruption du président de la région, Massoud Barzani. Les émeutes ont fait plusieurs morts alors que le bureau du PDK a été incendié.

Les manifestants, âgés de 19 à 40 ans, ont été tués par balle par des gardes armés du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) dans la ville de Kalar, selon l’AFP. Les gardes ont tiré contre la foule, qui a essayé de prendre d’assaut le siège local du PDK avant de finalement y mettre le feu.

Hier, deux manifestants, un adolescent de 14 ans et un professeur de 30 ans, ont péri dans des circonstances similaires à Qala Diza, une ville du Kurdistan proche de la frontière avec l'Iran. «Barzani, pars !» ont crié les manifestants à Souleimaniyeh, une ville connue comme bastion de l’opposition au président. 

Malgré un appel au calme lancé samedi matin par M. Barzani, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs villes du Kurdistan pour réclamer sa démission, en l’accusant de privilégier les intérêts de son clan au détriment de la population.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales