Trois civils tués lors d’une attaque djihadiste au Mali

Les rebelles du Mali Source: Reuters
Les rebelles du Mali

Une attaque djihadiste s’est produite à la frontière burkinabè au Mali, annonce l’AFP. En citant des sources sécuritaires, l’agence parle de trois morts lors de l’assault.

«Trois civils, dont l'adjoint à un maire, ont été tués vendredi» dans le village de Dounapen, situé dans la région de Mopti, a affirmé à l'AFP la source de sécurité. L'information a été confirmée par l'élu local selon lequel les assaillants «sont venus à motos, avec des drapeaux noirs».

L'attaque «s'est passée à 50 km de Koro, vers la frontière avec le Burkina Faso. Les djihadistes ont attaqué la localité ce vendredi, jour de la foire. Ils sont venus à motos, avec des drapeaux noirs», a précisé cet élu local sous couvert d'anonymat, ajoutant que les assaillants étaient «nombreux».

Longtemps concentrées dans le nord du Mali, les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l'année vers le centre du pays, puis à partir de juin au Sud, aux frontières avec la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso.

En savoir plus : Mali : la prise d'otages de Sévaré revendiquée par un cadre djihadiste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales