La Croix Rouge libanaise a recueilli 35 personnes souffrant d’asphyxie lors d’une manifestation

Emeutes à Beyrouth Source: Reuters
Emeutes à Beyrouth

Le mouvement de contestation civile est revenu en force jeudi, dans le centre-ville de Beyrouth, lors d'une manifestation rassemblant des centaines de personnes et qui a dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre.

Si la manifestation avait débuté dans une ambiance bon enfant, , la tension est vite montée lorsque quelques manifestants ont réussi à franchir une barrière sécuritaire. Les forces de l'ordre ont répliqué à coups de jets d'eau et de coups matraques, mais aussi par des jets de bombes lacrymogènes lancées en direction des manifestants. En retour, ils ont essuyé des jets de pierres. Les forces de sécurité intérieure ont fait état de plusieurs agents blessés, dont un grièvement, ont-elles ajouté.

De son côté, la Croix Rouge libanaise a recueilli 35 personnes victimes d'asphyxie, selon un tweet émanant de l'ONG. 

D'autres sources médicales font état de 10 personnes bléssées, victimes des gaz lacrymogènes.

En savoir plus : une nouvelle manifestation du collectif «Vous puez» pour réclamer des mesures concrètes

Les réseaux sociaux rapportent également l'arrestation d'au moins une vingtaine de manifestants par les forces de l'ordre. Le mouvement «Vous puez», via un porte-parole, a déclaré que la lutte continuera tant que les personnes arrêtées ne seront pas libérées, d'après le Daily Star.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales