Huit cibles de l’Etat islamique atteintes en Syrie par l'aviation russe (VIDEO)

© Capture d'écran, vidéo RT

La Russie a touché huit cibles de Daesh lors de 20 vols de combat en Syrie, a fait savoir le ministère de la Défense du pays, ajoutant qu’il n’y a pas eu de dommages causés à l’infrastructure civile.

Ce mercredi 30 septembre, des avions de l’armée de l’air russe ont effectué des frappes ponctuelles sur huit cibles de Daesh en Syrie. Au total, 20 vols ont été réalisés», a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

«En conséquence, des armes, des dépôts de combustible et de l’équipement militaire ont été touchés. Les centres de coordination de l’EI dans les montagnes ont été complétement détruits», a-t-il poursuivi.

Konachenkov a noté que tous les combats ont eu lieu après s’être assuré que l’espace aérien était dégagé et après avoir minutieusement vérifié les informations fournies par les militaires syriens. Il a également souligné que les avions russes n’ont visé aucune infrastructure civile et ont évité ces territoires.

«Les avions russes n’ont fait feu sur aucune infrastructure civile ni dans des zones habitées», a-t-il expliqué.

Plus tôt dans la journée les autorités militaires russes ont annoncé le lancement d’opérations aériennes en Syrie afin d’aider le gouvernement à combattre les forces terroristes. La télévision syrienne d’Etat a nommé au moins sept zones ciblées par les frappes.

Elles comprennent les régions autour des villes d’Homs et d’Hama, qui se trouve à 44 kilomètres de distance, d’après les rapports de nombreux médias. Certaines informations prétendent que des avions russes ont touché des zones contrôlées par l’Armée syrienne libre.

Aller plus loin : le Parlement russe autorise Poutine à engager les forces armées en Syrie

«Les zones ciblées aujourd’hui par les raid russes à Homs étaient les zones dans lesquelles Daesh a été combattu et défait il y a un an», a expliqué le président de la Coalition nationale de l'opposition syrienne Khaled Khoja, ajoutant qu’au moins 36 civils ont été tué dans cinq régions différentes lors de ces frappes.

Cependant, le ministre américain de la Défense Ashton Carter n’a pas confirmé l’information diffusée par l’opposition syrienne dans les médias, indiquant que lors des bombardements de l’aviation russe en Syrie, il y a eu des morts parmi les civils.

Washington a annoncé que Moscou lui a donné un préavis d’une heure avant le début de ses opérations. La Russie a également appelé les Etats-Unis à vider l’espace aérien syrien mais ceux-ci ont souligné ne pas compter respecter l’avertissement.

«La coalition menée par les Etats-Unis va continuer ses missions au-dessus de l’Irak et de la Syrie comme prévu, en soutien de notre mission internationale visant à affaiblir et détruire Daesh», a souligné le porte-parole du Département d’Etat américain John Kirby.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales