Jérusalem, regain de tension entre la police israélienne et les Palestiniens

L'Esplanade des Mosquées, lieu saint pour les Juifs et les Musulmans© Ammar Awad Source: Reuters
L'Esplanade des Mosquées, lieu saint pour les Juifs et les Musulmans

C'est autour du périmètre de l'esplanade des Mosquées que se sont déroulés les nouveaux affrontements. Sur ce lieu symbolique, les heurts sont entrés dans leur deuxième jour, alors que la fête juive de Souccot commence.

Les témoins sur place font état de tirs de grenades assourdissantes et de pétards de la part de le police israélienne alors qu'elle pénétrait dans la mosquée peu avant 7 heures du matin ce 28 septembre.

Selon les divers comptes rendus, la situation est très tendue : des groupes juifs d'extrême-droite se prépareraient à entrer dans l'enceinte de la mosquée où des fidèles musulmans se seraient barricadés.

Tous les fidèles musulmans qui se trouvaient sur l'esplanade après la prière du matin ont été évacués par la police. Les autorités israéliennes ont annoncé ce 26 septembre que l'entrée de l'esplanade n'était autorisée qu'aux hommes de plus de 50 ans, une limitation imposée régulièrement durant les périodes de tension.

Selon Al Jazeera, des soldats israéliens auraient été aperçus sur les toits de la mosquée Al-Aqsa. 

De nombreux affrontements avaient éclaté ce 27 septembre, premier jour de la fête juive de Souccot qui attire habituellement de nombreuses Israéliens juifs à Jérusalem.

Al-Aqsa est le troisième lieu saint de l'Islam et est également vénéré par les juifs qui le nomment le Mont du Temple. Il est en effet considéré comme l'endroit le plus sacré du Judaïsme, sur lequel furent bâtis le Premier et le Second Temple. Les musulmans accusent les autorités israéliennes de vouloir prendre le contrôle total du site ce que dément le gouvernement israélien. 

Les vives tensions de ces derniers temps sont liées à la rupture de la règle qui date de 1967 et qui veut que les juifs et les personnes d'autres religions peuvent entrer sur l'esplanade entre 7h30 et 11h30 du matin mais qu'ils ne peuvent pas y prier. Selon les Palestiniens, des juifs d'extrême-droite seraient entrés dans la mosquée ce 27 septembre et auraient commencé à prier, violant ainsi un accord vieux de près de 50 ans.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales