La moitié des Américains considère le gouvernement comme une menace

Un homme salue un véhicule militaire qui descend dans les rues de Baltimore Source: Reuters
Un homme salue un véhicule militaire qui descend dans les rues de Baltimore

Presque la moitié de la population américaine, soit 49%, estime que le gouvernement fédéral menace leur vie et leur liberté, selon l'institut américain de sondage Gallup. Cette méfiance est en hausse depuis 2006, quand elle se situait à 46%.

Ce sondage, réalisé du 9 au 13 septembre dernier, comprenait une question ouverte de savoir si le gouvernement américain constituait «une menace aux droits et aux libertés du citoyen moyen». Deux tiers des Républicains et un tiers des Démocrates ont répondu par l’affirmative, a noté Gallup.

Parmi ceux qui sentent leurs libertés menacées, un sondé sur cinq estime que le gouvernement prend trop d’importance, devient trop puissant et à l’origine de trop de lois. 15% ont fait référence aux violations des libertés civiles, tandis que 12% ont cité les efforts de contrôle des armes et les menaces au deuxième amendement de la Constitution.

En général, les plaintes envers le gouvernement incluent les dépenses effrénées, le «socialisme», l’implication dans les affaires qui ne relèvent pas de sa compétence, la violation de la séparation des pouvoirs. Une autre inquiétude concerne le favoritisme du gouvernement envers les riches, ou les minorités raciales et ethniques.

Certains ont émis des plaintes spécifiques quant à la liberté d’expression et de culte, les dérives des responsables de l’application de la loi, de la surveillance secrète des citoyens, l’implication du gouvernement dans les questions de mariage homosexuel, de la santé ainsi que de l’immigration et de la fiscalité.

De façon générale, les Républicains se méfient du gouvernement deux fois plus que les Démocrates. La proportion était exactement inverse au cours de la présidence de George W. Bush il y a une décennie. D’après les chercheurs de Gallup, «ces attitudes reflètent plus la réponse au président et leurs désaccords avec sa politique que les sentiments fondamentaux envers le gouvernement fédéral en général».

De la même façon, les Démocrates se sentent menacé par le gouvernement pour des raisons généralement similaires à celles des Républicains, ont souligné les chercheurs de Gallup.

Le sondage a également révélé qu’il n’y avait aucun problème dominant, même si trois tendances parvenaient à se dégager : le mécontentement envers le gouvernement, l’économie en général et l’immigration.

«Le rôle et le pouvoir du gouvernement reste un problème clé de notre époque», ont conclu les chercheurs.

Le sondage réalisé par Gallup est basé sur un échantillon de 1 025 Américains âgés de plus de 18 ans, originaires des 50 Etats et du district de Columbia.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales