Poutine : le cessez-le feu en Ukraine est une réussite, pas d’alternative aux accords de Minsk

Donetsk© Alexander Ermochenko
Donetsk

Le président russe s’est félicité du cessez-le-feu intervenu dans l’est de l’Ukraine, le qualifiant de réussite majeure du processus de paix. Il estime aussi que le délai pour la mise en application des accords de paix de Minsk peut être prolongé.

«Bien sûr, il est très bon que les bombardements du Donbass par les soi-disant bataillons de volontaires et les forces armées ukrainiennes se sont terminés…Je pense que c’est la réussite principale pour le moment», a déclaré Vladimir Poutine dans la ville de Sébastopol en Crimée.

Vladimir Poutine a rencontré l’ancien Premier ministre italien, à la demande de ce dernier, en Crimée. Vladimir Poutine en a profité pour déclarer aux journalistes qu’il n’y avait pas d’alternative aux accords de Minsk signés, en février dernier, par les chefs d’Etat de la France, de l’Allemagne, de la Russie et de l’Ukraine.

«Le plus important est d’établir des contacts directs entre les autorités ukrainiennes et les autorités des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk pour que les accords soient intégralement mis en œuvre », a souligné le président russe.

D’après les dires de Vladimir Poutine, le principal problème actuel, c’est le manque de coordination entre l’Ukraine et les républiques rebelles pour amender la constitution et adopter la loi électorale locale qui fait part des accords de Minsk.

«De plus, une loi d’amnistie doit être adoptée», a ajouté Vladimir Poutine. «Comment peut-on tenir des négociations avec des gens qui font l’objet de poursuites ?»

Le président russe a aussi commenté les déclarations de Leonid Kuchma, le représentant ukrainien au sein du groupe de contact sur l’Ukraine qui avait déclaré qu’il fallait plus de temps pour pouvoir mettre en œuvre les accords de Minsk.

«En principe, il est possible de prolonger quelques aspects de la mise en application des accords, mais il vaut mieux tout faire pour parvenir à ce que nous avons convenu à Minsk dans les temps», a déclaré l’homme fort du Kremlin.

Le président ukrainien Petro Porochenko a, pour sa part, critiqué la déclaration de Leonid Kuchma sur la nécessité de prolonger le processus de Minsk. «Tout le monde doit respecter ses obligations d’ici à la fin de l’année», a-t-il précisé.

Vladimir Poutine a enfin évoqué l’importance de la reprise économique dans les territoires rebelles. «Heureusement, je sais que le Donbass a commencé à fournir du charbon à l’Ukraine», s’est félicité le président russe.

Ces commentaires interviennent avant la rencontre au format Normandie (Allemagne, France, Russie et Ukraine) à Berlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales