Pas de pourparlers de paix au Yémen

© Khaled Abdullah Source: Reuters

Le gouvernement yéménite a refusé de tenir des négociations de paix avec les rebelles Houthis même s’il y avait consenti le 10 septembre dernier.

Le gouvernement yéménite, en exil en Arabie saoudite, a annoncé dans un communiqué publié dans la nuit du 12 au 13 septembre qu’il «ne participerait à aucune réunion jusqu’à ce que la milice putschiste [Houthie] reconnaisse la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l’ONU et accepte de l’appliquer sans conditions». Mais les rebelles n’ont montré aucune intention de vouloir abandonner les territoires qu’ils ont conquis depuis le début des hostilités.

Le 10 septembre, le médiateur de l’ONU pour le Yémen, Ismaïl Ahmed Ould Cheikh, avait indiqué que le gouvernement en exil et les rebelles avaient accepté de participer à de nouvelles «négociations de paix», en vue d'«un cessez-le-feu et de la reprise d’une transition politique pacifique».

Ces discussions auraient dû permettre de «créer un cadre pour un accord sur un mécanisme permettant d’appliquer la résolution 2216», avait-il précisé. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales