Le Qatar confirme l'engagement de soldats au sol au Yémen

Les forces qataris, ici lors d'une parade militaires, sont prêtes à entrer au Yémen. Source: Reuters
Les forces qataris, ici lors d'une parade militaires, sont prêtes à entrer au Yémen.

Le Qatar a confirmé l'envoi de plus de 1000 soldats au Yémen. Ils vont rejoindre la coalition anti-Houthis, et devraient très prochainement entrer au Yémen.

Suspecté depuis plusieurs jours, l'engagement du Qatar au Yémen a été confirmé, ce mardi par un haut responsable du pays. Il a expliqué que son pays avait envoyé vers le Yémen des troupes qui sont «prêtes à se battre» au sein de la coalition arabe luttant contre les rebelles chiites proches de l'Iran.

L'Arabie saoudite a en effet pris la tête d'une coalition visant à reprendre le pays au rebelles chiites Houthis, qui ont connu de nombreuses défaites ces dernières semaines avec la perte d'une grande partie du pays, dont la ville d'Aden, la plus grande du Yémen.

Les forces Houthis tiennent en revanche toujours la capitale du Yémen, Sanaa, sous le feu de la coalition ces derniers jours. Au moins 10 personnes, dont sept «civils», ont été tuées mardi dans de nouvelles frappes aérienne sur la capitale, on déploré des sources médicales ce matin. Ce n'est pas la première fois que les civils sont victimes de la guerre au Yémen.

Au total, ce sont plus d'un millier de soldats qataris qui devraient pénétrer au Yémen dans les prochains jours. Fortement équipés, ils sont pour le moment positionnés à la frontière saoudienne. Leur déploiement s'effectuera de concert avec celui de forces saoudiennes. Si ce déploiement était prévisible et dans les tuyaux depuis plusieurs jours, aucune confirmation officielle n'avait encore été donnée. 

Ces renforts du Qatar fait suite à l'attaque au missile, attribuée aux rebelles, qui a fait vendredi 60 morts parmi des militaires émiratis, saoudiens et bahreïnis de la coalition. Tous ces pays, à majorité sunnite, dénoncent au Yémen l'influence de l'Iran qui se cacherait derrière les rebelles Houthis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales