Le Japon, un autre proche allié des Etats-Unis surveillé par la NSA

WikiLeaks révèle que le Japon a été espionné par les Etats-Unis. Source: Reuters
WikiLeaks révèle que le Japon a été espionné par les Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont espionné le Japon, révèle WikiLeaks ce matin. Ce n'est pas la première fois que les services américains espionnent un allié.

Le compte Twitter WikiLeaks révèle ce matin que le Japon se trouvait aussi sur la liste des pays écoutés par la NSA et les Etats-Unis. Wikileaks a publié la liste de «35 cibles secrètes de (l'agence de sécurité nationale) NSA au Japon dont le gouvernement japonais, des entreprises japonaises telles que Mitsubishi», indique Wikileaks. «De nombreux responsables de la Banque centrale», dont le gouverneur Haruhiko Kuroda, ont également été placés sur écoute.

Ce n'est pas la première fois que WikiLeaks révèle que les Etats-Unis espionnent un de leurs alliés. L'association fondée par Julian Assange a dévoilé il y a quelques semaines, que les Etats-Unis espionnent les chanceliers allemands depuis plus de dix ans. En Allemagne, comme visiblement au Japon, ce sont 125 téléphones de hauts responsables allemands - politiques, chefs d'entreprises - qui avaient été mis sur écoute.

Un peu avant, c'est la France qui avait été visée par la NSA. Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont eux aussi été l’objet d’écoutes américaines, selon WikiLeaks. Là aussi, selon WikiLeaks, les présidents français, ainsi que de nombreux ministres, ont été sur écoute de 2006 à 2012. 

Récemment encore, Julian Assange a montré que l’Agence nationale de la sécurité américaine a mis sur écoute les téléphones de 29 hauts fonctionnaires du gouvernement brésilien ainsi que de ceux en charge de l’économie, dont celui de la présidente Dilma Rousseff.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales