Migrants : la situation à Calais «très préoccupante» pour David Cameron

1500 migrants ont tenté de passer dans l'Eurotunnel, mercredi 29 juillet, faisant un mort.© Twitter
1500 migrants ont tenté de passer dans l'Eurotunnel, mercredi 29 juillet, faisant un mort.

Le Premier ministre britannique s'est exprimé sur la question des migrants, disant que le Royaume-Uni ferait tout pour combattre la crise.

Alors que le Royaume-Uni a confirmé le déblocage d'un fonds de 7 millions de livres (environ 10 millions d'euros) pour renforcer la sécurité autour de l'accès au tunnel sous la Manche, le Premier ministre britannique David Cameron a fait part de ses préoccupations.

Dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 juillet, 1500 migrants ont tenté de passer de Calais à Londres via l'Eurotunnel, l'un d'entre eux trouvant la mort dans la bousculade. La nuit précédente, ils étaient 2000 à prendre les mêmes risques pour rejoindre le Royaume-Uni, qu'ils considèrent comme un Eldorado.

En savoir plus : Plus de 2 000 migrants ont envahi l’Eurotunnel dans la nuit de lundi à mardi (VIDEO)

S'exprimant depuis Singapour où il est en visite officielle, le chef du gouvernement britannique a annoncé que la Secrétaire d'Etat Theresa May allait présider une réunion du comité d'urgence du gouvernement dédié à la crise. «Je compatis avec les vacanciers qui ont des difficultés à accéder à Calais à cause des perturbations et nous ferons tout ce que l'on peut pour travailler avec la France pour trouver des réponses à ces questions», a-t-il déclaré.

«Il est inutile de pointer du doigt un quelconque coupable, l'important, c'est de travailler avec la France pour mettre en place de nouvelles mesures de sécurité et d'investir là où c'est nécessaire. La Grande-Bretagne ira toujours dans ce sens-là» a rajouté le Premier ministre britannique.

En savoir plus : «Il n’y a pas de solidarité entre les membres de l’UE sur la question des migrants»

D'après un porte-parole d'Eurotunnel, les incursions de migrants se déroulent désormais «presque chaque nuit». La société estime que c'est au gouvernement français et britannique de faire le nécessaire : «il faut que nous endiguions le flot de migrants partant de Calais mais cela semble ingérable pour [les gouvernements]» a-t-il ajouté.

En réponse à ces annonces, le leader du Parti indépendantiste UKIP, Nigel Farage, a estimé que l'armée serait nécessaire pour endiguer le flot de migrants, lors d'une interview donnée à nos confrères de la BBC.

«Ce n'est peut-être pas une manière d'avancer qui conviendra à chacun. Mais cela peut-être une des solutions que le gouvernement devrait considérer car c'est la vie des individus qui est en danger», a ajouté Nigel Farage.

En savoir plus : Une nation pour les réfugiés : idée folle ou géniale ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales