Un des leaders de Daesh interpellé pendant une opération spéciale à Istanbul

Des policiers turcs à IstanbulSource: Reuters
Des policiers turcs à Istanbul

La police turque a arrêté un leader extrémiste et sa femme lors d’une opération antiterroriste visant les membres du groupe Etat islamique, a fait savoir l’agence turque Anadolu.

Halis Bayancuk, également connu sous le nom d’Ebu Hanzala, est un prêtre salafiste qui est considéré comme un des leaders spirituels de Daesh en Turquie. Suite à l’arrestation de Bayancuk et de sa femme, qui se trouvaient dans leur appartement à Istanbul, la police a retrouvé chez eux plusieurs documents, sous forme papier et sous forme électronique.

Bayancuk a déjà fait objet d’une interpellation, l’année dernière, dans le cadre d’une série d’opérations policières contre une autre organisation extrémiste, Al-Qaïda, avec laquelle il était soupçonné d’avoir eu des liens dans le passé. Mais les autorités n’ont pas pu recueillir assez de preuves pour le poursuivre en justice. Il est également l’auteur de plusieurs articles pour certaines publications de Daesh et aurait été chargé du recrutement de nouveaux membres pour cette organisation, a précisé l’agence.

La police turque a effectué vendredi une large opération antiterroriste dans plusieurs provinces du pays, qui a mobilisé des milliers d’hommes appuyés par des hélicoptères. Quelques 251 arrestations ont été réalisées à travers le pays pendant la journée, a fait savoir le gouvernement.

Les forces aériennes turques ont également mené vendredi des raids aériens sur les positions présumées de Daesh en territoire syrien, selon le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. Trois chasseurs turcs F-16 ont été déployés pour cette opération, effectuée sans violation de l’espace aérien syrien, a poursuivit le responsable.

En savoir plus : Trois chasseurs turcs F-16 frappent des cibles de Daesh sans «violer l’espace aérien syrien»

Selon le quotidien Hürriyet, le gouvernement turc déploiera aussi des dirigeables au-dessus des 900 kilomètres de sa frontière avec la Syrie et doublera cette défense aérienne par un mur afin d'empêcher les mouvements de djihadistes.

Le renforcement de la sécurité nationale en Turquie intervient en réponse à la hausse des activités de Daesh sur son territoire. Il s’agit notamment d’un attentat suicide dans la ville de Suruç, proche de la frontière syrienne, qui a fait 32 morts.

En savoir plus : Au moins 30 morts dans un attentat suicide perpétré par Daesh en Turquie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales