Rassemblements devant le parlement grec, à l'heure de l'examen du second plan de réformes

Des milliers de manifestants se sont rassemblés sur la place principale d’Athènes pour exprimer leur mécontentement des mesures d’austérité au moment où sont discutées les nouvelles réformes exigées par les créanciers de la Grèce.

La tension est subitement montée dans le centre d'Athènes, quand un cocktail molotov a été projeté vers la police sur la place Syntagma. Les forces de l'ordre n'ont pas répliqué, a rapporté une journaliste de l'AFP sur place. La place du Parlement a ensuite retrouvé son calme.

Environ 6 000 personnes, selon la police, se sont rassemblées en fin de journée à proximité du parlement, tout d'abord dans le calme.

Les 300 députés grecs ont entamé vers 22h00 (19h00 GMT) l'examen d’un deuxième paquet de mesures présenté en procédure d'urgence, alors qu'à l'extérieur du parlement se terminait un rassemblement d'opposants au nouveau plan d'aide conclu entre la Grèce et ses créanciers.

En savoir plus : Analyste financier, La Grèce n’a plus d’autre choix que de vendre ses bijoux de famille

Les manifestants sont apparemment moins nombreux que la semaine précédente. Un premier paquet de mesures voté par le parlement grec la semaine dernière avait été contesté dans les rues d’Athènes et des échauffourées avaient éclaté. La police antiémeute avait recouru à l’utilisation de gaz au poivre et de bombes lacrymogènes afin de disperser la foule qui commençait à violemment prendre à partie la police grecque. 

Aller plus loin : Manifestations contre l’austérité, le peuple grec se sent trahi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales