Moscou condamne le déploiement d'un système de défense antimissile US à ses «frontières orientales»

- Avec AFP

Moscou condamne le déploiement d'un système de défense antimissile US à ses «frontières orientales»© Inquam Photos Source: Reuters
Infrastructure faisant partie du système de défense antimissile américain Aegis Ashore de la base aérienne de Deveselu, en Roumanie (image d'illustration, mai 2016)

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a accusé le 30 décembre les Etats-Unis d'avoir violé un traité d'armement majeur, par la vente au Japon d'un système de défense antimissile.

«Les Etats-Unis déploient [des systèmes de défense antimissile] sur leurs bases militaires en Roumanie et en Pologne, soit près de nos frontières occidentales, ce qui va à l'encontre du traité INF [Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire] de 1987 interdisant le déploiement de tels systèmes au sol», a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov, dans un communiqué publié sur le site internet du ministère russe des Affaires étrangères, le 30 décembre. «Le fait que de tels systèmes puissent à présent faire leur apparition sur les frontières orientales de la Russie crée une situation que nous ne pouvons ignorer dans notre planification militaire», a-t-il ajouté, en référence à la vente au Japon par les Etats-Unis d'un de leurs systèmes de défense antimissile. 

Nous considérons le geste commis par la partie japonaise comme allant à l'encontre des efforts pour garantir la paix et la stabilité dans la région

Le 28 décembre, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, avait déclaré que le déploiement d'un système de défense antimissile américain sur le sol japonais aurait un impact négatif dans les relations entre Tokyo et Moscou. «Nous considérons le geste commis par la partie japonaise comme allant à l'encontre des efforts pour garantir la paix et la stabilité dans la région», a-t-elle affirmé, ajoutant que Moscou exprimait «un profond regret et une sérieuse inquiétude» quant à la situation.

Le 19 décembre, le gouvernement japonais avait approuvé l'installation de deux systèmes de défense antimissile américains Aegis Ashore basés au sol, afin de renforcer sa défense face à la menace que représente la Corée du Nord, selon Tokyo .

Début décembre, le ministre japonais des Armées, Itsunori Onodera, avait évoqué le projet d'acquérir des missiles américains de longue portée (900 kilomètres) auprès de sociétés américaines. Cette position est sujette à controverse dans la mesure où la constitution japonaise proscrit l'usage de la force comme moyen de résoudre les crises internationales.

Après le lancement en septembre par la Corée du Nord d'un missile au dessus de l'île d'Hokkaïdo, le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, avait déclaré qu'il «ne tolérerait jamais l'action provocatrice et dangereuse» de Pyongyang et exhorté la communauté internationale à accroître la pression sur ce dernier. 

Lire aussi : Poutine accuse les Etats-Unis d'avoir poussé la Corée du Nord à violer ses engagements

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter