Le PKK revendique le meurtre des deux policiers turcs

Un combattant kurde du PKK à la frontière en la Syrie et la Turquie.© Stringer Source: Reuters
Un combattant kurde du PKK à la frontière en la Syrie et la Turquie.

Le meurtre des deux policiers turcs à la frontière syrienne, mercredi 22 juillet, a été revendiqué par le groupe kurde du PKK.

L'attaque aurait été menée «en représaille au massacre de Suruç», précise la branche armée du PKK, le HPG (Groupe de Défense du Peuple) sur son site internet. «Le 22 juillet vers 6h00, une action punitive a été conduite [...] contre deux policiers qui coopéraient avec le gang de Daesh à Ceylanpinar», peut-on lire sur le site.

Le massacre, qui a eu lieu à Suruç mardi 21 juillet, avait été attribuée à Daesh par le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. L'attentat suicide avait visé un centre culturel dans lequel s'étaient réunis des jeunes socialistes pro-kurdes ayant le projet d'aller reconstruire la ville de Kobané.

En savoir plus : Au moins 30 morts dans un attentat suicide perpétré par Daesh en Turquie

Le PKK, parti politique kurde qui dispose d'une solide branche armée, mène une rebellion sur le sol turc depuis 1984.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales